Historique du piano

%##1@ %##1@ %##1@


Il a été créé en 1709 par Bartolomeo Cristofori, en Italie après 11 ans de développement. A cette époque, alors que le clavecin est plébiscité, le pianoforte naît de la volonté de proposer aux compositeurs un instrument à clavier ayant la capacité de proposer des nuances tout en conservant une grande virtuosité. Les premiers exemplaires de pianos sont fabriqués à partir d’une structure de clavecin (instrument à corde pincée alors que le piano est à corde frappée).


Au cours de son évolution la forme du piano va s’étoffer, sa structure se consolide, la tessiture augmente et la mécanique se perfectionne. Ces améliorations vont permettre une plus grande puissance sonore mais surtout une plus grande dynamique grâce à un toucher de plus en plus précis. C’est à l’époque romantique que le piano s’impose comme l’instrument roi. Instrument d’interprétation, il a aussi une place de choix pour la composition.



Il s’est démocratisé auprès du grand public sous la forme du piano droit. Celui-ci est l’instrument dit "d’étude", il n’offre pas les mêmes qualités mécaniques et acoustiques qu’un piano à queue. Toutefois il reste bien supérieur, sur le plan de l’interprétation, au piano numérique.