L’anatomie du piano

On peut distinguer quatre parties dans le piano : le meuble, le clavier, la mécanique, et la structure harmonique.  

Le meuble :

C’est une composante importante de la valeur de l’instrument. Bien qu’il n’ait aucune influence sur le plan de l’acoustique, les fabricants se sont toujours entourés des meilleurs designers pour proposer des pianos d’exception. Steinway & Sons, en plus de sa collection classique, propose 4 collections (Legendary Collection, Crown Jewel Collection, Art Case Collection, Limited Edition Collection.). Sauter démocratise le design avec une série signée par Peter Maly. En France, Pleyel, qui dans son histoire a toujours conjugué les arts, nous propose des instruments signés par Marco Del Re, Aki Kuroda, et « Voie Lactée » d’Andrée Putman.

Le clavier :

Véritable interface entre le pianiste et son instrument, c’est par son biais que le piano va révéler tout son potentiel établi par le rapport entre le toucher et le son. C’est tout un champ lexical parfois proche de celui utilisé en œnologie qui va permettre au technicien d’optimiser le piano pour le pianiste.

La mécanique :

C’est le moteur. Il va définir le touché, la dynamique de nuance. C’est là que réside tout le génie des facteurs de piano qui l’ont fait évoluer. Bartolomeo Cristofori a mis au point dès le début le système d’échappement qui permet aux marteaux de ne pas rester collés aux cordes. Henri Pape va utiliser le feutre pour garnir les marteaux, augmentant à la fois la dynamique et l’amplitude sonore. Sans oublier Sébastien Erard qui met au point le système de répétition, communément appelé « le double échappement », offrant au piano une grande virtuosité.  

La structure harmonique :

C’est l’âme du piano, c’est là que le son se crée, se développe puis est diffusé pour parvenir à nos oreilles. On peut la comparer au violon, constitué de cordes, d’un chevalet pour transmettre la vibration des cordes à la table d’harmonie : la table va amplifier le son. Un cadre en fonte vient consolider le tout en supportant les 16 tonnes de tension exercé par environ 220 cordes.